Para utilizar las funcionalidades completas de este sitio es necesario tener JavaScript habilitado. Aquí están las instrucciones para habilitar JavaScript en tu navegador web.

12 plantes comestibles que vous devez absolument goûter au Chili

Par: Ladera Sur

Des herbes qui poussent en plein désert, un arbre dont les graines remplacent le poivre… vous trouverez ci-après une délicieuse sélection de plantes, d’herbes et de fruits comestibles endémiques dont les saveurs, aussi originales qu’intéressantes, rehausseront toute préparation culinaire. Ne manquez pas de consulter ce répertoire passionnant, où vous retrouverez les condiments étoiles du Chili, du Nord au Sud!

Des paysages spectaculaires, des bons moments, mais aussi d’innombrables possibilités de goûter à des saveurs captivantes et originales. Ce sont autant de bontés que la nature chilienne a à nous offrir. Des fruits aux herbes et plantes comestibles, en passant par les champignons, on trouve au Chili des ingrédients uniques, capables de transformer les préparations les plus ordinaires en mets succulents.

Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir les ingrédients étoiles des extrémités du pays : San Pedro de Atacama, au nord, et la Patagonie au sud, deux destinations où l’on a su tirer profit de ces dons de la nature en les incorporant à des préparations culinaires salées ou sucrées, ce qui a entraîné un véritable éveil gastronomique dans la région.

Ne manquez pas cette liste des 12 produits endémiques comestibles qu’il vaut la peine de découvrir!

San Pedro de Atacama

Il ne fait pas de doute, à San Pedro de Atacama, les ingrédients indigènes et les cultures originaires sont une source inépuisable d’inspiration pour la gastronomie. Quand on parcourt les rues du village, les glaciers qui proposent des saveurs extravagantes comme le quinoa, l’algarrobo ou la rica-rica sont monnaie courante. Il en va de même pour les restaurants locaux, qui offrent des plats comme du filet de bœuf en sauce de chañar ou des pommes de terre assaisonnées à la rica-rica. Sans compter la Solcoreña, la bière locale, qui propose parmi ses variétés des préparations au cactus copa-copa, au chañar, ou à la rica-rica, entre autres. Que sont ces ingrédients singuliers et d’où viennent-ils ?

Chañar

Le chañar est un arbre épineux dont les fruits sucrés peut être consommés crus, cuits ou grillés. Désormais célèbre, l’arrope de chañar est un sirop employé pour sucrer différentes préparations, telles que des desserts ou même des viandes. Pour le préparer, on fait d’abord bouillir le fruit mûr, qui est ensuite broyé jusqu’à l’obtention de la texture mielleuse qui caractérise les sirops. Les fruits mûrs servent aussi à faire de la farine et les fruits fermentés sont utilisés pour élaborer une boisson alcoolisée, dite aloja de chañar.

(Image par Dick Culbert)

Rica Rica

La rica-rica est une herbe aromatique très courante dans la région, où elle pousse abondamment sous forme d’arbustes broussailleux. Ses feuilles et ses branches aromatisent le mate ou le thé, et une fois déshydratées, on s’en sert pour assaisonner les plats et les glaces. La rica-rica a un arôme intense et un goût frais qui ressemble à la menthe.

(Image par Josefina Hepp)

Pingo Pingo

La célébrité du pingo pingo se doit à des raisons singulières… on le connait aussi sous le nom de viagra d’Atacama, pour les vertus aphrodisiaques qu’on lui attribue. Les fruits du pingo pingo sont comestibles et juteux. Par leur goût sucré, ils sont le complément parfait des jus ou des infusions.

(Image par Scott Zona)

Algarrobo Chileno

Les fruits de cet arbre aux branches épineuses se consomment crus ou cuits, et ont un goût sucré agréable. On peut obtenir une boisson rafraichissante en les broyant, et on produit également du miel d’algarrobo. Au terme d’un processus de fermentation, les fruits produisent aussi des boissons comme l’aloja de algarrobo, la chicha (un alcool doux et sucré) et même du vinaigre.

(Image par Dick Culbert)

Algarrobo blanc

Les fruits de l’algarrobo blanc peuvent être consommés crus, ou encore sous forme de farine lorsqu’ils sont broyés. Les fruits (à l’exception des graines et des semences) sont également fermentés pour préparer une boisson appelée aloja de algarrobo.

(Image par Valerio Pilar)

Patagonie

La Patagonie chilienne est une région qui a su tirer profit des vertus de la nature et des connaissances ancestrales pour donner un nouveau souffle à la gastronomie. Nombreux sont ceux qui ont déjà goûté au calafate sour, une délicieuse variation du pisco sour, pour reprendre des forces en fin de soirée. D’autres rapportent chez eux des alfajores de calafate (petites pâtisseries), des confitures de maqui ou des sirops de goyavier du Chili, entre autres. Voici certains des fruits et des plantes endémiques comestibles patagoniens les plus connus.

Calafate

Les baies de cet arbuste aux feuilles pérennes sont bien connues. D’une couleur noire-bleutée et d’une saveur aigredouce, le calafate est l’ingrédient phare de nombreux plats –salés ou sucrés –, jus, confitures ou sirops et peut être consommé cuit ou cru.

(Image par Jon Sullivan)

Nalca

Les tiges ou les pétioles sont consommées crues en salade, habituellement avec du sel, et ont un goût acidulé, rafraîchissant et un peu astringent, contrairement à la rhubarbe qui est plus sucrée. En faisant cuire ses feuilles, on obtient une boisson qui ressemble à de la limonade. Certains préparent aussi un sirop avec des morceaux de nalca macérés dans du sucre, servis en dessert.

(Image par kafka4prez)

Chilco

Voilà un secret bien gardé : la fuchsia magellanica n’est pas seulement une superbe plante ornementale. Ses fruits, comestibles, ont un goût sucré et servent à élaborer jus et confitures. On les consomme aussi crus, bien qu’ils soient légèrement piquants lorsqu’on les avale.

(Image par Tim Waters)

Goyavier du Chili

Cet arbuste aux fruits rouges offre toute une gamme de possibilités gastronomiques. Les fruits du goyavier du Chili sont aromatiques et peuvent être consommés frais ou servir à préparer jus, chichas, confitures, sirops, liqueurs, tartes, confiseries et pâtisseries en général. On peut également les faire sécher pour les consommer en hiver ou préparer des boissons alcoolisées telles que la mistela, une liqueur tonique, ou du vin de goyavier du Chili. Même les graines de cet arbuste ont leur place en cuisine : avec, on prépare un succédané du café et l’on peut aussi en extraire de l’huile.

(Image par Inao)

Maqui

Plus connu comme le « superfruit » chilien pour ses propriétés antioxydantes, le maqui peut être consommé frais ou déshydraté, en jus, en dessert ou en smoothie. Le maqui sert aussi à préparer un vin sucré et rafraichissant, aux propriétés astringentes et toniques. Cette boisson constipante doit néanmoins être consommée avec modération.

(Image par Bicanski)

Chauchau

Le luma, un arbre pouvant mesurer jusqu’à 20 mètres, produit un fruit que l’on appelle chauchau et qui peut être consommé frais. Les fruits du luma servent aussi à préparer un coulis pour accompagner les desserts, ou encore de la confiture. Fermentés, ils servent à préparer de la chicha et d’autres boissons alcoolisées artisanales.

(Image par Lucia Abello)

Canelo

Les graines du canelo (drimys winteri) sont utilisées à la place du poivre et réhaussent à merveilles les plats. D’abord séchées, elles sont ensuite broyées pour obtenir un asaisonnement au goût agréable, épicé et aromatique.

(Image by Eric Hunt)

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]