Programme de conservation: TAO 2017 a fini avec succès
News
August 21, 2017

Pour la cinquième année consécutive, explora Rapa Nui soutient le programme TAO – Terevaka Archaeological Outreach

Plus de 100 personnes de la communauté locale ont assisté à la cérémonie de clôture du programme conduit par explora Rapa Nui et par l’archéologue Britton Shepardson. 16 jeunes ont campé à explora pendant 15 jours dans le cadre de ce programme dont le but est d’enseigner aux jeunes élèves de l’île à apprécier à sa juste valeur le patrimoine archéologique de l’Île de Pâques et à devenir des ambassadeurs de leur culture. Ce programme réaffirme l’engagement ferme d’explora auprès de la communauté Rapa Nui et s’inscrit dans son programme de conservation et de développement durable.

Programa de Conservación - TAO 2017

Âgés de 13 à 17 ans, les élèves Rapa Nui qui ont participé au TAO 2017 expliquent ce qu’ils ont fait au cours des deux dernières semaines, alors qu’ils campaient sur le terrain de notre hôtel et assistaient aux activités prévues pour cette version du programme. Ils sont à explora Rapa Nui et font la présentation finale face à un public nombreux – une centaine de personnes, notamment de la communauté locale. Enthousiastes, ils racontent que pendant leurs vacances d’hiver, ils ont marché plus de 30 kilomètres en parcourant la zone nord de l’île de Pâques – l’une des parties les plus méconnues – et le volcan Poike, et ont visité les principaux sites archéologiques. Heureux de raconter ce qu’ils ont vécu, ils expliquent aussi les processus d’apprentissage étonnants auxquels ils ont pris part.

La technologie au service du patrimoine

Cette année, les nouveaux élèves ont à nouveau employé la technologie 3D, non pas pour photographier les moai comme lors de la version précédente mais cette fois pour photographier certaines pièces du Musée anthropologique Padre Sebastián Englert, ce qui leur a permis de créer une version numérique des modèles et éventuellement de constituer pour la première fois une collection de répliques à l’Île de Pâques. Pour Britton Shepardson, le responsable du programme, la recherche doit sortir du milieu académique et contribuer à la communauté. Les élèves ont également employé la technologie 3D pour photographier des vestiges archéologiques en plein air lors de leurs explorations de Rapa Nui.

Les jeunes ont aussi souhaité parler au public d’une autre activité : les travaux de recherche conduits à l’aide de microscopes dans les locaux du musée d’anthropologie. Il s’agissait d’analyser certaines pièces connues sous le nom de « mata’a », instruments de pierre en forme de triangles aigus ayant permis d’établir que le peuple Rapa Nui disposait d’armes.

Pendant cette édition du TAO, les étudiants ont assisté à différentes conférences dictées par des experts locaux. Mahanua Wilkins, de la CONADI (Corporation nationale de développement indigène) a parlé de l’histoire naturelle de l’Île de Pâques. Sebastián Yancovic, de Manu Project, a fait une exposé sur les différentes espèces ornithologiques qui habitent l’île, les oiseaux étant très importants pour la culture locale. Pour finir, Francisco Torres et Paula Valenzuela, du musée anthropologique de l’Île de Pâques, leur ont parlé de géologie et de l’importance de la conservation du patrimoine, respectivement.

Un programme de conservation pour la communauté locale

La clôture de ce programme témoigne une fois encore de la reconnaissance croissante de la communauté vis-à-vis de ce programme soutenu par explora. Les étudiants sont hébergés sur le terrain de l’hôtel qui leur fournit en outre transport et repas, tout comme à l’équipe qui mène le programme. « Cette alliance nous permet de maintenir les élèves en dehors de la ville, loin des distractions », raconte Shepardson, qui admet que le TAO jouit d’un soutien et d’une popularité croissants au sein de la communauté locale.

Cette année, 16 élèves ont été sélectionnés sur la base de leur bulletin scolaire et d’une lettre de motivation parmi 31 candidats. Pour Britton Shepardson, le programme autonomise ses participants qui deviennent les porte-paroles de la culture Rapa Nui. Bon nombre des anciens élèves sont aujourd’hui guides touristiques et ambassadeurs de leur culture. Une ancienne élève est même devenue archéologue comme lui.

Inscrivez-vous à la lettre d'information explora News et recevez chaque mois nos actualités.