Explora remporte Prix national de l’environnement
News
October 30, 2018

Explora remporte Prix national de l’environnement pour sa gestion de la Réserve naturelle Puritama

explora, société qui détient et administre l’intégralité de cette réserve naturelle de 8500 hectares, a été récompensée pour sa contribution à la protection de l’environnement et de la communauté locale.

Premio Nacional de Medio Ambiente - Reserva Natural Puritama

Située à 25 kilomètres de San Pedro de Atacama, dans la région d’Antofagasta, la réserve naturelle de Puritama est la plus grande réserve privée du nord du Chili. Cette zone de protection sauvage recouvre tout le vallon de Puritama, ce qui permet à explora de prendre totalement en charge la gestion de la réserve et la protection de sa biodiversité.

L’eau, c’est la vie

Le nord du Chili est une zone particulièrement aride et mystérieuse. Pourtant, certains points de cette région à la géographie étonnante se caractérisent au contraire par la présence de l’eau, et c’est justement en ces lieux – petits lacs, marécages, gorges et lacs salins- que se concentre la vie du désert et des hauts plateaux. Explora a donc acquis ces terrains pour préserver et pour mettre en valeur le patrimoine naturel de ce territoire.

Depuis, différentes études scientifiques et projets ont été conduits dans le but de protéger la faune et la flore locales. Citons, entre autres projets, l’étude et le suivi du chat des Andes, un félin en voie de disparition, ou encore la protection de la llareta, une espèce végétale menacée. Le vallon de Puritama étant le seul de la région à réunir ces caractéristiques, il s’agit d’un véritable réservoir de biodiversité.

Un modèle holistique de conservation

Gato Andino - Reserva Natural Puritama

Cette réserve naturelle comprend aussi une source d’eau thermale. Le nom de la rivière, Puritama, veut d’ailleurs dire « eau chaude » en langue kunza. Explora a donc construit des bassins et une infrastructure discrète pour créer la station thermale de Puritama, devenue depuis un lieu phare du tourisme régional. Les revenus qui en découlent soutiennent la communauté locale et la communauté scientifique, dans la mesure où une partie d’entre eux sont versés à l’Internat Andin de Calama, qui héberge des étudiants originaires de villages reculés afin qu’ils puissent suivre des études, et une autre partie des recettes sert à financer des projets de recherche pour mieux connaître et dès lors mieux conserver ce territoire.

Cette station thermale bénéficie également les habitants de San Pedro de Atacama qui vivent du tourisme et contribue à sensibiliser les visiteurs sur la protection de l’environnement. Chaque année, ils sont plus de 60 000 personnes à visiter ce lieu, l’un des sites naturels les plus fréquentés dans le pays. Un endroit conjuguant attrait touristique, activité économique et conservation du patrimoine, modèle qui pourrait être répliqué ailleurs au Chili.

Inscrivez-vous à la lettre d'information explora News et recevez chaque mois nos actualités.