Journée internationale des femmes: Défenseurs de la Terre
News
March 8, 2018

Journée internationale des femmes: Quatre femmes à la défense de l’environnement

Que ce soit par la lutte contre la déforestation, la création de zones de conservation ou la défense des droits des animaux, ces femmes ont consacré une partie de leur vie à la protection de l’environnement. À l’occasion de la journée internationale des femmes, nous souhaitons partager leur histoire et souligner l’importance de leur œuvre.

1. Kristine McDivitt Tompkins (1950- …) – Un réseau de parcs nationaux pour la Patagonie

Kristine Tompkins

Crédits: Adventure Journal

Cette entrepreneure et conversationniste originaire des Etats Unis est avant tout une passionnée de nature. En 1993, elle s’est mariée avec l’entrepreneur Douglas Tompkins et ensemble, ils ont décidé de créer un réseau de parcs nationaux en Patagonie chilienne et argentine, afin d’encourager la protection de l’environnement dans la région.

Après la mort de son mari en 2015, elle a poursuivi leur œuvre conjointe à travers la « Tompkins Conservation ». Le 29 janvier dernier, Kristine McDivitt Tompkins et la présidente du Chili Michelle Bachelet ont honoré la promesse faite l’an dernier : faire don de plus de 400 000 hectares de terres protégées et restaurées, en échange de la cession, de la part du gouvernement, d’autres territoires pour constituer de nouveaux parcs nationaux. Ceci a permis d’accroître de près de 40 % la superficie de parcs nationaux au Chili et d’élargir les zones d’habitat protégé pour les pumas, condors, flamants roses et plusieurs espèces de cervidés menacés.

S’ajoutant aux parcs déjà existants, les nouveaux parcs font désormais partie d’un réseau qui s’étend sur plus de 4,5 millions d’hectares en Patagonie chilienne, soit un territoire trois fois plus grand que les parcs Yosemite et Yellowstone réunis, aux Etats-Unis.

2. Wangari Muta Maathai (1940-2011)- Mettre fin à la déforestation en Afrique

Crédits: Greenpeace

D’origine kenyane, Wangari Muta Maathai a consacré sa vie à la militance politique et écologique pour protéger les forêts africaines et les droits des femmes. En 1977, elle a fondé Ceinture verte, un mouvement ayant obtenu depuis sa création, la plantation de plus de 50 millions d’arbres et la formation de milliers de femmes à la sylviculture et à l’apiculture, ce qui leur a permis d’augmenter leurs revenus. Grâce à cette fondation, Wangari Muta Maathai a obtenu le Prix Nobel Alternatif, également connu sous le nom de Right Livelihood award (moyens d’existences justes). En 2004, elle est devenue la première femme africaine à être récompensée par le Prix Nobel de la Paix pour sa « contribution au développement durable, à la démocratie et à la paix ».

3. Jane Goodall (1934- …) – Pour la défense des chimpanzés et d’autres animaux

Crédits: Mark Schierbecker

L’Anglaise Jane Goodall est considérée comme la meilleure experte en chimpanzés au monde. On lui doit la découverte de l’utilisation d’outils, de la guerre ou de différences culturelles parmi ces primates. Cette femme a consacré plus de 55 ans à l’étude et à la protection des chimpanzés, ce qui lui a valu plus de 50 titres honorifiques et prix. En 2002, elle a été nommée Messagère de la paix par l’Organisation des Nations Unies et en 2004, elle a obtenu le titre de Dame commandeur de l’empire Britannique. Actuellement, elle ne travaille plus sur le terrain, mais sa militance en faveur d’une attitude plus tolérante à l’égard des animaux et de l’environnement continue de vivre à travers sa fondation, l’Institut Jane Goodall.

4. Rachel Carlson (1907- 1964) – La conscience de la vie sauvage et de l’écosystème

Rachel-Carson

Biologiste et conversationniste originaire des Etats-Unis, Rachel Carlson a contribué par ses travaux à créer la conscience environnementale actuelle. C’est en 1962 qu’elle a publié son œuvre la plus célèbre, « Printemps silencieux », par laquelle elle tentait de sensibiliser la population aux effets nocifs des pesticides sur la vie sauvage et l’écosystème. Son livre est devenu une référence pour les études ultérieures et a motivé la création du mouvement écologiste. Son travail a eu un impact tel que pour beaucoup, « Greenpeace n’existerait probablement pas aujourd’hui sans le livre de Rachel Carlson ».

Inscrivez-vous à la lettre d'information explora News et recevez chaque mois nos actualités.