Guides d'explora Atacama se préparent pour janvier 2017
News
September 23, 2016

Les guides d’explora Atacama se préparent pour janvier 2017

Pendant 10 jours, les neuf candidats sélectionnés pour conduire les explorations à Atacama ont suivi un entraînement de dix heures par jour. En ce moment, ils continuent de se former sur place.

Guides d'explora Atacama

Il est seize heures à Colunquén, la propriété où a lieu l’élevage et le dressage des chevaux d’explora. Cette exploitation située dans la cinquième région du Chili accueille aussi l’École des guides. Neuf personnes écoutent attentivement une présentation. Tels des élèves dans une salle de classe, les candidats prennent des notes et posent des questions au directeur du développement durable, venu leur présenter les différents projets conduits par explora pour la protection de l’environnement et des communautés locales. Le cours suivant porte sur l’histoire du Chili. La faune et la flore du pays, la philosophie d’explora et la géologie figurent parmi les sujets abordés au cours des jours précédents.

Une expérience intense

José Miguel (Chili) est avocat et fait partie des futurs guides d’explora Atacama. Depuis quelque temps déjà, il était à la recherche d’un travail stimulant. Il a envoyé sa candidature à explora, passé les étapes de sélection et participe maintenant à l’École des guides. « Cette expérience a été vraiment enrichissante. Il faut assimiler beaucoup d’informations en peu de temps, mais quand on fait ce qu’on aime, ce n’est pas si fatiguant », raconte-t-il.

Valeria (Salta, Argentine) a le même sentiment. Elle a fait des études d’administration et ces derniers temps, son travail de bureau ne lui permettait pas de faire ce qui lui plaisait vraiment. Elle était à la recherche d’un emploi lui permettant de marier sport et nature tout en étant en contact avec d’autres personnes et a trouvé explora. « J’ai su que ce métier était fait pour moi », raconte cette jeune femme originaire de Salta qui admet aussi que l’École des guides d’explora est une expérience totalement nouvelle pour elle.

La rigueur au service de l’apprentissage

Campamento de la Escuela de Guías

La formation intensive à l’École des guides de Colunquén démarre vers sept heures du matin. À neuf heures, les participants retrouvent Gaela Hourcq, responsable des chevaux et de la formation équestre à explora. En l’espace de dix jours, les futurs guides doivent tous apprendre à monter à cheval sans étrier et à connaître le langage des chevaux, explique Gaela. « L’apprentissage n’est pas toujours facile, car certains groupes de guides en formation n’ont pas d’expérience préalable, mais ce groupe-ci était très motivé », ajoute-t-elle. Par exemple, l’un des futurs guides, Hans (La Serena, Chili), est professeur d’anglais à l’université et n’avait jamais fait d’équitation. En moins d’une semaine, il a appris à galoper et se montre très reconnaissant de la confiance qu’a placé en lui la monitrice.

Entrenamiento a caballo, Escuela de Guías

Après les leçons d’équitation, les futurs guides suivent des cours et participent à des activités en plein air destinées à améliorer leur état physique afin qu’ils soient en mesure de guider les randonnées à pied ou à vélo. Cet entraînement a lieu chaque jour, pendant dix jours. Jessica Dill, Romina Da Pieve et Álvaro Méndez, de l’équipe Outdoor, s’occuppent de la formation. Pendant l’École des guides, ils soutiennent et évaluent les futurs guides et invitent des experts dans les domaines que les participants doivent maîtriser : histoire, géologie, astronomie ou encore kinésithérapie.

Au terme de ce premier processus d’apprentissage, les guides sont partis à Atacama pour se perfectionner et devenir des experts du métier de guide explora, qu’ils exerceront dès janvier 2017 lors de la réouverture d’explora Atacama. À l’École des guides, les jeunes gens ont appris qu’ils étaient explora pour les voyageurs et ils en sont bien conscients.  Leur formation doit donc être parfaite.

Inscrivez-vous à la lettre d'information explora News et recevez chaque mois nos actualités.